Vous êtes policier

interview-crs

Interview de Rodolphe R. – Délégué CRS autoroutière

 

Intériale :

La rentrée est une période charnière dans l'année, qui peut parfois être un peu difficile en raison du changement de rythme. Vous préparez-vous à la reprise ?

Rodolphe R. :

Non, la rentrée n'est pas vraiment difficile pour moi. En effet, lors de mes vacances, je garde le même rythme que lorsque je travaille, donc je n'ai pas besoin de me ré-acclimater la rentrée venue. Ce sont plus mes enfants qui souffrent de ces changements. Alors, quelques jours avant le retour à l'école, nous leur redonnons un rythme plus traditionnel pour une reprise plus sereine.

 

Intériale :

Constatez-vous à cette période des changements dans le cadre de votre activité professionnelle ?

Rodolphe R. :

En tant que brigadier-chef à la CRS autoroutière Nord Pas de Calais et chef de la section motocycliste, le rythme de travail lors des grands chassés croisés est plus soutenu. Nous sommes particulièrement mobilisés pendant les mois de juillet et août en raison de la densité du trafic autoroutier en France. Il nous faut assurer une présence physique 24h/24 afin de pouvoir intervenir rapidement. Nous devons donc rester vigilants en toute occasion.

 

Intériale :

Lorsque vous reprenez après une période d'arrêt de plusieurs semaines, vous ou votre employeur prévoyez un entraînement spécifique ?

Rodolphe R. :

Après une période d'arrêt de plusieurs semaines, nous n'avons pas d'entraînement spécifique à notre retour. Cependant, tous les ans, nous suivons des remises à niveau notamment sur le maniement des armes, le tir et les techniques professionnelles d'intervention. Elles sont complétées tous les cinq ans par un stage d'une semaine pour valider notre aptitude à la conduite en moto.

Enfin, dans le cadre de mon travail et dans ma vie personnelle, je fais tous les jours du sport et je conserve ce rythme sportif tout au long de mes congés. Ma forme physique est donc optimale à mon retour de vacances. Il en est de même pour la majorité de mes collègues.

 

Intériale :
Avez-vous des conseils pour anticiper les changements de rythme et bien se préparer à l'automne ?

Rodolphe R. :
Je recommande de pratiquer une activité physique tout au long de l'année, que ce soit de la marche, du jogging, la natation ou tout simplement de la marche en adéquation avec ses besoins et ses facultés, selon que l'on cherche à conserver sa vitalité, à se relaxer, ou encore à se muscler. Le sport est essentiel pour maintenir sa forme physique mais aussi morale. De plus, la pratique régulière d'un sport permet d'acquérir une certaine discipline, une meilleure préparation à chaque changement de rythme.

Interview : Directeur d'un EHPAD Article Suivant