Grippe saisonnière : faites-vous vacciner !

L’automne marque le retour des épidémies saisonnières, et en tête la grippe. Ce sont plusieurs millions de personnes qui consultent leur médecin traitant pour des symptômes grippaux, d’où l’importance de la vaccination pour les populations les plus fragiles.

C’est de la mi-octobre à la mi-décembre que s’étend la campagne de vaccination contre la grippe et elle concerne l’ensemble de la population, dès six ans. Cette maladie infectieuse des voies respiratoires se manifeste par une fatigue intense, une forte fièvre (autour de 39°C), des douleurs musculaires et articulaires diffuses, des maux de tête et une toux sèche. Le temps d’incubation, délai entre le moment de l’affection et l’apparition des symptômes, dure généralement entre 24 et 48 h, mais peut s’étendre à 72h. Toutefois, le malade est contagieux, même avant l’apparition des symptômes et ce, pendant une période moyenne de six jours. Afin de limiter l’épidémie, il est crucial d’adopter au quotidien les gestes simples de prévention visant à stopper la circulation du virus, en particulier en collectivité et dans les transports en commun où il se transmet facilement. Certains gestes d’hygiène sont à respecter comme se laver les mains régulièrement, apprendre aux enfants à se moucher dans un mouchoir en papier à usage unique, etc.

Protéger les plus vulnérables

Certaines personnes sont considérées comme vulnérables : les très jeunes enfants (moins de six mois), les individus présentant une surcharge pondérale importante, les personnes atteintes de pathologies spécifiques (affections bronchopulmonaires, cardiopathies, diabètes, déficits immunitaires…), les 65 ans et plus. Vous ne le savez peut-être pas mais, les souches virales rencontrées varient d’une année sur l’autre. Voilà pourquoi il est primordial de se faire vacciner tous les ans ! Il faut compter environ deux semaines après le vaccin pour être protégé et une seule injection annuelle suffit pour les adultes. L’Assurance maladie prend en charge le vaccin antigrippal à 100%, notamment pour les femmes enceintes, les personnes en ALD (affection de longue durée) et les personnes âgées de 65 ans et plus. Demandez conseil à votre médecin traitant !