L’Assemblée générale d’INTÉRIALE résolument tournée vers l’avenir

Les 13 et 14 juin derniers, les délégués des adhérents d’INTÉRIALE se sont réunis en Assemblée générale à Strasbourg. Il s’agit d’un moment essentiel dans la vie démocratique de votre mutuelle. Elle permet de faire le bilan de l’année passée et de définir les orientations pour l’année à venir.

Au Palais des congrès de Strasbourg, les travaux de cette 13e assemblée générale ont été introduits par Gilles Bachelier, Président d’INTÉRIALE. Durant son discours, une minute de silence a été observée en hommage aux policiers qui se sont donnés la mort depuis le début de l’année. L’ensemble des délégués, eux-mêmes agents du service public, a tenu à exprimer sa solidarité envers les familles, proches et collègues.

Au programme de la première journée : bilan, débats et perspectives. Une nouvelle fois, les échanges ont été riches et ont permis aux 250 représentants d’échanger sur les attentes et les besoins des adhérents. Les délégués ont été sensibilisés aux conséquences de la réforme dite « 100% santé », mise en place progressivement jusqu’en 2021 afin d’améliorer globalement l’accès aux soins dans les domaines de l’optique, de l’audiologie et du dentaire.

L’assemblée générale a également confié au conseil d’administration, un mandat pour poursuivre une négociation avec un grand groupe mutualiste afin de mettre en place un nouveau partenariat structurant. Cette démarche devrait aboutir notamment à une plus grande diversité de services proposés aux adhérents. De plus les délégués se sont réjouis de la publication, en partenariat avec l’Assemblée des Départements de France, d’un guide de bonnes pratiques en qualité de vie au travail.

« À l’évidence, nous avons eu à nous prononcer sur des sujets de grande importance pour notre mutuelle car l’Assemblée générale sert à tracer les orientations que le conseil d’administration suivra et déclinera pendant les prochains mois. Conscient de la respiration démocratique que ce rendez-vous représente, chacun a pu se saisir de ce cadre pour prendre la parole, interpeller et partager son point de vue avec les autres délégués », indique Gilles Bachelier.

Un enjeu d'avenir

La deuxième journée a été marquée par la table-ronde sur « l’accompagnement du grand-âge », animée par la journaliste Delphine Sabattier. Elle a notamment réuni la députée Annie Vidal, engagée sur la question du vieillissement, et Alexandre Feltz, Adjoint au maire de Strasbourg en charge de la santé publique et environnementale. Étaient également présents Mélissa Petit, docteure en sociologie, Jérôme Ripoll, président de l’association France Dépendance et Matthieu Ledermann, directeur santé adjoint à la Fédération nationale de la mutualité française.

Les intervenants ont repris et commenté les propositions du rapport rendu récemment par Dominique Libault. L’ancien directeur de la Sécurité sociale établit en effet un constat sans appel sur la nécessité de trouver à brève échéance, les moyens de financer la dépendance, autrement considérée comme le « 5ème risque ».

Si la France compte actuellement un peu plus de 2 millions de personnes de plus de 85 ans, elles seront près de 5 millions en 2050. Face à une telle transformation de la société, quel est le rôle de chacun dans la construction d’une politique d’accompagnement du grand âge ? Comment INTÉRIALE peut-elle contribuer au bien-être des personnes en situation de dépendance et de leur entourage ?

C’est à ces questions que les intervenants de la table-ronde ont eu l’occasion d’apporter des réponses, encouragés par les contributions des délégués. À l’issue de ces débats particulièrement riches, a eu lieu la traditionnelle cérémonie de remise des médailles aux délégués et aux administrateurs. Ce geste de reconnaissance vient récompenser un engagement. Il s’agit de saluer celles et ceux qui tout au long de leur parcours ont soutenu la mutuelle.